Au Théâtre Raymond Kabbaz à Los Angeles, le dimanche 10 décembre 2017 à 10h, ne manquez pas le concert des vacances de la chorale du Lycée Français de Los Angeles et toujours dans le même lieu, veuillez notez que les 3 et 4 février 2018, Charlotte de Turckheim, sera en tournée aux Etats-Unis, et présentera un remake de son spectacle "Une Journée chez ma mère" pour 2 soirées exceptionnelles.
Pour réserver vos places : theatreraymondkabbaz.com

En compagnie du journaliste et auteur, Olivier Barrot, venez découvrir ou redécouvrir le 5 décembre à l’Alliance Française de New-York, un classique du cinéma français réalisé en 1972, “César et Rosalie” de Jacques Sautet. Un chef-d'œuvre de comédie douce-amère sentimentale qui fit des étincelles entre son trio composé d'Yves Montand, Sami Frey et Romy Schneider.
Pour réserver vos places, consultez le site qui s’affiche sur votre écran : fiaf.org/events/fall2017/2017-olivier-barrot.shtml

La plus importante commande de l’histoire de l’aéronautique ! Mercredi 15 novembre, Airbus a annoncé la vente au loueur américain Indigo de 430 moyen-courriers A320 Neo, pour une valeur de 42 milliards d’euros. « Je me félicite de cette nouvelle marque de confiance exprimée par des compagnies aériennes majeures qui s’engagent dans cet accord commercial sans précédent. C’est un succès écrasant pour Airbus et ses appareils A320 dans le transport aérien mondial », a déclaré, mercredi, le numéro deux du groupe, Fabrice Brégier. Cette commande permet à Airbus de rattraper son retard sur Boeing, son rival américain. Mais le combat entre les deux concurrents est loin d’être terminé. Hier, Boeing a en effet annoncé à son tour une grosse commande portant sur deux cent vingt-cinq exemplaires de son 737 Max. Un contrat évalué, prix catalogue, à 27 milliards de dollars soit 22 milliards d’euros.
L’ancienne ministre de la Culture Audrey Azoulay a été officiellement investie directrice générale de l'UNESCO lundi 13 novembre. Invitée dans l’émission de Léa Salamé sur France Inter le matin, elle a confié sa vision de ses nouvelles responsabilités : « La mission de l'Unesco est très claire : elle agit sur l'éducation, la culture, les sciences, la liberté d'expression et de communication ». A ses détracteurs qui estiment que l'UNESCO n'est plus qu'un organisme destiné à donner un label 'patrimoine mondial' à des vieilles pierres, Audrey Azoulay a répondu tout de go : « une vision réductrice », plutôt « française et européenne ». Parmi les difficultés qui attendent la nouvelle directrice, on retient bien sûr le retrait des USA. « Ce n'est pas dans l'intérêt des États-Unis de quitter l'Unesco, a-t-elle affirmé, précisant que le pays n'en est quand même pas « l’alpha et l'oméga ». Dans les faits, le pays ne paye plus sa contribution de 80 millions de dollars par an depuis 2011, soit un quart du budget global, mettant l’organisation dans une situation délicate. Audrey Azoulay se dit néanmoins prête à laisser la « porte ouverte » au dialogue.
« C'est une très belle année pour le cinéma français aux Etats-Unis ». Voici ce qu’affirme Frédérique Bredin, présidente du Centre national du cinéma et de l'image animée. Si 2016 était plutôt une mauvaise année, les recettes de films « Made in France » sont en forte hausse cette année avec plus de 70 millions de dollars pour les dix premiers mois, indique l’AFP. « Valérian et la cité aux mille planètes » de Luc Besson ou le film d'animation « Ballerina" ont connu un vif succès tout comme certains films d’auteur. Frédérique Bredin a indiqué également avoir beaucoup d'espoir pour que le film « 120 battements par minute », Grand prix au dernier festival de Cannes, soit également sélectionné pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, tandis que « Ballerina » et « La jeune fille sans mains » vont pouvoir concourir pour la statuette du meilleur film d’animation.