A l’Alliance Française de San Francisco, le mardi 23 janvier à 19h, vous pourrez voir « Le prénom » réalisé par Alexandre De La Patellière et Matthieu Delaporte avec Patrick Bruel, Valérie Benguigui, Charles Berling. Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Élisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale... Mais quand on demande à Vincent s’il a déjà choisi un prénom pour l’enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos.

Plus de renseignements : afsf.com/cultural-center/
Le vendredi 26 janvier, Martin Solveig sera à Miami au Story Nightclub, alors ne manquez pas venir vous déhancher sur la piste de danse ! Le Français a réussi à séduire le public américain. Il fait aujourd’hui partie de la « French Touch » musicale aux côtés de Bob Sinclar ou David Guetta. Martin Solveig a quatre albums à son actif et une longue liste de tubes : “Everybody”, “Rejection”, “Jealousy”, “All Stars”.
Plus d’informations : storymiami.com

Faut-il en rire ou en pleurer ? Mercredi 17 janvier, le president des Etats-Unis Donald Trump a annoncé ses très polémiques prix "Fake News." Dans un style provocateur, il a publié sur Twitter un lien vers un site du Parti républicain qui héberge le palmarès du chef de l’Etat. Sans surprise, il comprend CNN, le New York Times ou encore le Washington Post, cibles habituelles du milliardaire. En pôle position, Paul Krugman, prix Nobel d'économie 2008 et éditorialiste pour le New York Times. "Trump ne cesse de s'en prendre à l'intégrité des journalistes américains et à des organisations de presse", écrit le sénateur américain et ancien candidat à la présidence John McCain dans une tribune publiée par le Washington Post. Selon le site Politifact, qui vérifie les déclarations et les promesses des politiques, plus de 80% des affirmations de Donald Trump oscillent entre l’inexactitude et le mensonge. Côté “Fake News” en France, un projet de loi est actuellement en oeuvre au Ministère de la Culture pour lutter contre les derives du web, notamment.
C’est une levée de fonds record de 10 millions d’euros. Pour accélérer sa croissance en France et aux États-Unis, la start-up nantaise Speachme, spécialisée les tutoriels vidéo en entreprise, a été l’objet d’un investissement de Red River West, une plateforme de capitale-risque franco-américaine dédiée à la French Tech, et Alven, fonds de venture capital indépendant, selon le journal Ouest France. L’objectif ? Financer la recherche et le développement, notamment commercial aux Etats-Unis avec l’ouverture d’un bureau à Los Angeles. Speachme a de quoi plaire aux investisseurs. L’entreprise développe en effet une plateforme de tutoriels vidéos, effectués par les salariés eux-mêmes dans le but de partager des savoir-faire avec leurs collègues. La start-up, via sa plateforme, souhaite « capter les 70 % du savoir qui circule de manière informelle » et ainsi apporter un complément au modèle traditionnel de formation. Les entreprises peuvent pallier facilement au départ à la retraite d’un salarié ou encore à un turn-over important. Fondée en 2012 par Najette Fellache, la société, qui fête son cinquième anniversaire, collabore avec des clients qui sont à 70% des acteurs du CAC 40 tels que Total, Airbus, Valéo ou encore Carrefour.
C’est une découverte sordide qui vient d’être faite aux Etats-Unis. Treize frères et sœurs âgés de 2 à 29 ans ont été retrouvés par la police en Californie à l’intérieur de la résidence de leurs parents, dont certains étaient attachés avec des chaînes et des cadenas. C’est en réalité l’une des sœurs, âgée de 17 ans, qui est parvenue à s’échapper pour appeler le numéro d’urgence 911. Certains enfants ont été retrouvés enchaîner à leur lit dans cette maison qui se trouve près de Los Angeles. Les parents ont été incarcérés aussitôt et inculpés de neuf chefs de torture et dix chefs de mise en danger de la vie d'un enfant. Les 13 enfants décrits comme très sales, ont été nourris et hospitalisés. Les photos de police de leurs parents, David et Louise Turpin, font désormais la Une des médias américains. Une caution de 9 millions de dollars a été fixée pour leur éventuelle remise en liberté. Le couple est placé en détention pour actes de torture et mise en danger de la vie d’enfants. En France, c’est la commune de Bolbec qui faisait malheureusement parler d’elle la semaine dernière pour une affaire de sequestration. Dans cette ville de plus de 12 000 habitants en Normandie, un jeune handicapé de 19 ans a été séquestré chez lui pendant des semaines par une quinzaine de jeunes âgés entre 15 et 19 ans. Une enquête est en cours.