La trottinette électrique continue de conquérir le marché parisien. L’Américain Bird, pionnière des trottinettes électriques en libre-service, a annoncé la semaine dernière vouloir étendre son marché en Europe depuis Paris. La société américaine veut créer 1 000 emplois au cours des deux prochaines années. C’est lors de son passage à Paris, indique le journal Le Parisien, que son fondateur et directeur général Travis VanderZanden a assuré que le bureau de Bird en France va devenir un nouveau point central européen pour l'entreprise. « Nous sommes pour l'instant une centaine, mais nous avons vocation à faire travailler 1 000 personnes à Paris. Cela viendra compléter notre centre de services à Gennevilliers où nous assurons la réparation, le stockage, l'approvisionnement… », cite le journal. Déjà implantée en France, la société américaine Bird a été la deuxième sur le marché parisien l’année dernière. A Paris, les trottinettes sont devenues le mode de transport alternatif écologiste pour contourner les problèmes de circulation.
Pour célébrer le 14 juillet ou le Bastille Day à New-York, rendez-vous est donné au District, un marché français situé dans le sud de Manhattan. À l’intérieur de ce marché, le restaurant Beaubourg vous accueillera pour un brunch rythmé par le DJ français Olivier Meiji, tout cela sur l’agréable terrasse donnant sur la Hudson River. Plus d’informations, rendez-vous dans la rubrique Divertissements de Bigplanete.com A New-York, le mercredi 17 juillet aura lieu la 9ème édition du « Dîner en blanc ». Lancé par François Pasquier à Paris en 1988 pour promouvoir la gastronomie et l’art de vivre à la Française, cet événement culinaire a pour principe d’organiser un repas festif dont le lieu est tenu secret jusqu’au jour J. Depuis sa création, il a séduit près de 80 villes dans le monde. Plus d’informations, rendez-vous dans la rubrique Divertissements de Bigplanete.com
Le Parlement français devrait adopter ce jeudi 11 juillet l'instauration de la taxe Gafa. Hier, mercredi 10 juillet, les États-Unis ont annoncé l'ouverture d'une enquête sur ce projet de loi qui veut taxer les géants du numérique en France. Les Etats-Unis pourraient ainsi répondre par des représailles en imposant des droits de douane sur les produits français par exemple. L’enquête a été lancée pour connaître les effets de la taxe sur les géants du service numérique. Les entreprises Google, Apple, Facebook ou encore Amazon sont dans le viseur de « cette taxe de 3% qui s'appliquera rétroactivement au 1er janvier 2019 aux sociétés réalisant un chiffre d'affaires sur leurs activités numériques de 750 millions d'euros au niveau mondial et de plus de 25 millions d'euros sur le sol français », indique le magazine l’Usine nouvelle. L’enquête a été demandée par le président américain explique l’administration Trump afin de "déterminer si cette loi est discriminatoire ou déraisonnable, et si elle charge ou restreint le commerce des États-Unis ».
« Nous voulons l’air le plus pur qui soit, nous voulons l’eau la plus propre qui soit et c’est ce que nous faisons ». Ce sont les mots prononcés par le président américain Donald Trump lors de son discours lundi 8 juillet sur le « leadership de l’Amérique en matière environnementale ». Depuis la Maison Blanche, Donald Trump a une nouvelle fois dénoncé l’accord de Paris sur le climat signé en 2015 dans la capitale française pour réduire le réchauffement climatique à l’échelle planétaire. Ouvertement climatosceptique, le président Trump a jugé « inefficace », « injuste » et « très coûteux » cet accord tout en affirmant vouloir défendre l’environnement. Selon France 24, en 2017, après l’entrée en fonction de Donald Trump, le nombre de journées polluées à l'ozone et aux particules fines a augmenté de 22 % par rapport à 2014 en région métropolitaine, soit la pire année depuis 2012. Lors de son allocution, Donald Trump a également insisté sur sa volonté de défendre l’économie américaine : « Nous défendrons l’environnement mais nous défendrons aussi la souveraineté américaine, la prospérité américaine et les emplois américains ».