Il sera le 25 avril à Los Angeles, avant de passer par San Francisco, la Nouvelle-Orléans ou encore New York. Le chanteur Christophe Maé part en tournée outre-Atlantique pour la première fois de sa carrière, a rapporté le site French Morning.
« J’avais envie de repartir à zero, de jouer dans des petits clubs, de reconstruire quelque chose pour me changer les idées », a confié l’artiste.
Aux Etats-Unis, le Français se produira dans des salles plutôt intimistes. « Je viens des petits bars. Je veux retrouver l’ambiance des salles plus petites. C’est un retour aux sources que je ne peux pas faire en France ».
Si Christophe Maé cartonne en France, il assure que sa “culture musicale” vient des Etats-Unis. « J’ai fait des piano bars pendant dix ans. Je jouais beaucoup de variété internationale: Tracy Chapman, James Brown, Ben Harper… J’ai même commencé à écrire des textes en anglais », a-t-il précisé.
Aux Etats-Unis, le chanteur présentera son nouvel album, “L’Attrape-Rêves”, qui lui a valu une nomination aux Victoires de la musique 2017.
La France aurait-elle convaincu les Etats-Unis de rester en Syrie ? Dans un communiqué, la Maison Blanche a démenti les propos d'Emmanuel Macron qui avait déclaré au cours d’une interview télévisée : « Il y a 10 jours, le président Trump disait: les États-Unis d'Amérique ont vocation à se désengager de la Syrie, nous l'avons convaincu, nous l'avons convaincu qu'il était nécessaire d'y rester (...), je vous rassure, nous l'avons convaincu qu'il fallait rester dans la durée ». Face au démenti outre-Atlantique, le président français a néanmoins répondu lundi 16 avril et assuré que les deux pays étaient en phase sur le fait que leur engagement militaire en Syrie « se terminera le jour où la guerre contre Daech sera parachevée ». « Nous avons un objectif militaire et un seul : la guerre contre Isis » (acronyme anglais du groupe Etat islamique ou Daech), a déclaré le président français à l'issue d'un entretien avec la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern à l'Elysée. « La Maison Blanche a raison de rappeler que l'engagement militaire est contre Daech et se terminera le jour où la guerre contre Daech sera parachevée. La France a la même position », a précisé Emmanuel Macron.
A la Maison française de l’Ambassade de France à Washington, vous pourrez assister au spectacle « Piaf ! The Show » les 16 et 17 avril. Revivez les grands classiques de « La Môme Piaf », portée par la chanteuse Anne Carrère. Plus de 50 ans après sa mort, celle qui a marqué l’histoire et les esprits avec ses ballades planétaires, dont « La Vie en Rose », « L’Hymne à l’amour » ou encore « Milord », reprendra vie le temps d’une soirée.
Pour réserver vos places : piaf-theshow.com

Du 23 au 30 avril à Los Angeles, ne manquez pas le plus grand festival de films français au monde, Colcoa. Reflétant la diversité de la production cinématographique française, le festival projettera 86 films, séries télé et courts-métrages. “Colcoa est le miroir de la diversité artistique française avec des cinéastes confirmés et d’autres émergents; l’occasion de mieux découvrir la France, loin des cartes postales.” Cette année, le festival est dédié aux femmes, “pour leur contribution dans le cinéma et leur rôle central dans les films sélectionnés”. Ainsi, une nouvelle programmation intitulée “Women Make History” fait son entrée ; et Mélanie Laurent sera invitée à parler de son travail de réalisatrice pour “Les adoptés” et “Plongeur”
Plus d’informations : colcoa.org

L’ONU veut garder espoir quant à la question du changement climatique et des Etats-Unis. Malgré la décision de Donald Trump de se retirer de l'Accord de Paris, Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies a indiqué que les Etats-Unis sont en bonne voie d'atteindre les objectifs fixés par l'Accord de Paris sur le climat. « Nous avons observé dans les villes, et nous avons vu dans beaucoup d'Etats, un engagement très fort envers l'accord de Paris, si bien que certains indices vont même dans une meilleure direction que ce qui a été le cas récemment", a dit le secrétaire général des Nations unies. Le journal Sciences et Avenir indique que « des poids lourds comme Tesla, Facebook, Allianz se sont engagés à honorer les objectifs décrétés dans la capitale française. Ils annoncent représenter aujourd'hui 127 millions d'Américains et plus de 6 milliards d'euros de l'économie du pays ». Rappelons que l’objectif de l’Accord de Paris est de limiter la hausse des températures à 2°C par rapport à l'ère préindustrielle.