Logo Usa-expat.tv
  Devenez Fan sur Facebook Suivez nous sur Twitter Abonnez-vous sur YouTubeMondissimo





 
 
Favoris et Partage

Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de mars 2019
Au sommaire ce mois-ci : un dernier appel à témoin pour participer à la 5ème enquête « Quelle scolarité pour les enfants d'impatriés ? », une loi de finances 2019 particulièrement favorable aux impatriés, un site pour se préparer au Brexit, le Brexit les grandes échéances probables, et enfin Bailly Déménagements pour faire voyager nos petits compagnons en toute sérénité.

Vous gérez des impatriés ?
Encore quelques jours pour participer à la 5ème enquête réalisée par paris21.tv et parrainée par Opensky international, intitulée « Quelle scolarité pour les enfants d'impatriés ? ». Une occasion pour la cinquième année, de répondre aux interrogations liées à la scolarisation des enfants des impatriés résidant en France. Pour accéder au questionnaire, rendez-vous sur mondissimo.com

La France se positionnerait-elle comme le « paradis fiscal » européen pour les impatriés ? A l’heure ou le Brexit se précise, c’est une question à laquelle peut répondre par l’affirmative, au regard des mesures les concernant dans la nouvelle loi de finances 2019.
En effet depuis le 16 novembre 2018, la prime d’impatriation peut qu’elle soit intra-groupe ou non, bénéficier d’une exonération fiscale à 30% de la rémunération nette, et ce même si celle-ci est contractuellement inférieure ou inexistante. Cette exonération pourra également être cumulée avec celle concernant la rémunération liée à une mission exercée à l’étranger…Ainsi l’impatrié pourra bénéficier d’une exonération portant sur la moitié de son salaire.
Encore une bonne nouvelle pour les salariés étrangers travaillant en France…En effet ils peuvent si ils le souhaitent, ne pas être affiliés auprès des régimes obligatoires de sécurité sociale français en matière d’assurances vieillesse de base et complémentaire et ce pendant 8 ans à compter de leur prise de fonction en France. Une solution qui séduira essentiellement les salariés à hauts revenus.

Un autre avantage accordé aux impatriés porte sur lui sur l’IFI…ainsi et à condition d’avoir résidé 5 ans à l’étranger avant de venir vivre en France, ces derniers seront épargnés par cette taxe portant sur leur fortune immobilière, à raison de leurs biens immobiliers situés à l’étranger et ce pendant 5 ans.

Et pour finir, pendant 6 ans à compter de leur arrivée sur le sol français ils ne seront pas soumis aux droits de succession qui rappelons le vont jusqu’à 45% en ligne directe. Cette exemption portant sur les successions et donations qu’ils recevront à raison d’actifs hors de France, reçus de personnes résidant également hors de France.

Alors qu’en ce 22 mars, l’UE semble prête a accorder le report de la date du Brexit, les ressortissants britanniques mais aussi français feraient bien de consulter le site mis en place par le gouvernement intitulé www.brexit.gouv.fr. Celui-ci prodigue solutions et conseils pour se préparer et ce en fonction du profil de chacun…

Les dates à retenir concernant le Brexit sont les suivantes :
Le 22 mai si les députés britanniques approuvent la semaine prochaine l'accord de retrait conclu en novembre
En revanche, si ils refusent cet accord le couperet tombera dès le 12 avril
Enfin si des élections sont organisées, Theresa May pourrait demander un nouveau report, dont la durée n'a pas été fixée…une hypothèse improbable sachant que Theresa May serait : « "fortement défavorable à l'idée de demander aux Britanniques de participer à ces élections, trois ans après avoir voté pour quitter l'UE".

Parce qu’il faut aussi penser à nos compagnons à poils ou à plumes lorsque l’on déménage…Interrogez Bailly Déménagements car tout sera fait pour vous simplifier la vie et faire en sorte que vos « petits amis » arrivent en pleine forme à destination . Pour un devis : http://www.demenagements-bailly.com/

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain


 
Contenu de la vidéo : Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de mars 2019

Au sommaire ce mois-ci : un dernier appel à témoin pour participer à la 5ème enquête « Quelle scolarité pour les enfants d'impatriés ? », une loi de finances 2019 particulièrement favorable aux impatriés, un site pour se préparer au Brexit, le Brexit les grandes échéances probables, et enfin Bailly Déménagements pour faire voyager nos petits compagnons en toute sérénité.

Vous gérez des impatriés ?
Encore quelques jours pour participer à la 5ème enquête réalisée par paris21.tv et parrainée par Opensky international, intitulée « Quelle scolarité pour les enfants d'impatriés ? ». Une occasion pour la cinquième année, de répondre aux interrogations liées à la scolarisation des enfants des impatriés résidant en France.
Pour accéder au questionnaire, rendez-vous sur mondissimo.com

La France se positionnerait-elle comme le « paradis fiscal » européen pour les impatriés ? A l’heure ou le Brexit se précise, c’est une question à laquelle peut répondre par l’affirmative, au regard des mesures les concernant dans la nouvelle loi de finances 2019.
En effet depuis le 16 novembre 2018, la prime d’impatriation peut qu’elle soit intra-groupe ou non, bénéficier d’une exonération fiscale à 30% de la rémunération nette, et ce même si celle-ci est contractuellement inférieure ou inexistante. Cette exonération pourra également être cumulée avec celle concernant la rémunération liée à une mission exercée à l’étranger…Ainsi l’impatrié pourra bénéficier d’une exonération portant sur la moitié de son salaire.
Encore une bonne nouvelle pour les salariés étrangers travaillant en France…En effet ils peuvent si ils le souhaitent, ne pas être affiliés auprès des régimes obligatoires de sécurité sociale français en matière d’assurances vieillesse de base et complémentaire et ce pendant 8 ans à compter de leur prise de fonction en France. Une solution qui séduira essentiellement les salariés à hauts revenus.

Un autre avantage accordé aux impatriés porte sur lui sur l’IFI…ainsi et à condition d’avoir résidé 5 ans à l’étranger avant de venir vivre en France, ces derniers seront épargnés par cette taxe portant sur leur fortune immobilière, à raison de leurs biens immobiliers situés à l’étranger et ce pendant 5 ans.

Et pour finir, pendant 6 ans à compter de leur arrivée sur le sol français ils ne seront pas soumis aux droits de succession qui rappelons le vont jusqu’à 45% en ligne directe. Cette exemption portant sur les successions et donations qu’ils recevront à raison d’actifs hors de France, reçus de personnes résidant également hors de France.

Alors qu’en ce 22 mars, l’UE semble prête a accorder le report de la date du Brexit, les ressortissants britanniques mais aussi français feraient bien de consulter le site mis en place par le gouvernement intitulé www.brexit.gouv.fr. Celui-ci prodigue solutions et conseils pour se préparer et ce en fonction du profil de chacun…

Les dates à retenir concernant le Brexit sont les suivantes :
Le 22 mai si les députés britanniques approuvent la semaine prochaine l'accord de retrait conclu en novembre
En revanche, si ils refusent cet accord le couperet tombera dès le 12 avril
Enfin si des élections sont organisées, Theresa May pourrait demander un nouveau report, dont la durée n'a pas été fixée…une hypothèse improbable sachant que Theresa May serait : « "fortement défavorable à l'idée de demander aux Britanniques de participer à ces élections, trois ans après avoir voté pour quitter l'UE".

Parce qu’il faut aussi penser à nos compagnons à poils ou à plumes lorsque l’on déménage…Interrogez Bailly Déménagements car tout sera fait pour vous simplifier la vie et faire en sorte que vos « petits amis » arrivent en pleine forme à destination . Pour un devis : http://www.demenagements-bailly.com/

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain


Mots clés liés : scolarité, impatriés, loi de finances 2019, Brexit, Bailly Déménagements

Image pour les réseaux sociaux :