Logo Usa-expat.tv
  Devenez Fan sur Facebook Suivez nous sur Twitter Abonnez-vous sur YouTubeMondissimo





 
 
Favoris et Partage

Lundi 8 avril a eu lieu en France l'examen du projet de loi sur la taxe numérique à l'Assemblée nationale. Si le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a rappelé le caractère temporaire de cette taxe, le temps de voir un compromis émerger à l'OCDE, a priori d'ici à 2020, la taxe Gafa portant sur le chiffre d’affaires des géants du numérique est bien source de tensions entre la France et les Etats-Unis. Bruno Le Maire a d’ailleurs répondu, dans l’hémicycle, aux pressions des Etats-Unis et à leurs menaces de saisir l'Organisation mondiale du commerce (OMC). « A nos amis américains qui regrettent que la France mette en place une taxation nationale, je réponds que nos décisions sont libres et souveraines », a-t-il déclaré. La semaine dernière, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, avait appelé la France à renoncer à cette taxe au motif qu'elle aurait « un impact négatif sur les géants américains de la technologie et sur les citoyens français qui utilisent leurs services ».

 
Contenu de la vidéo : Lundi 8 avril a eu lieu en France l'examen du projet de loi sur la taxe numérique à l'Assemblée nationale. Si le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a rappelé le caractère temporaire de cette taxe, le temps de voir un compromis émerger à l'OCDE, a priori d'ici à 2020, la taxe Gafa portant sur le chiffre d’affaires des géants du numérique est bien source de tensions entre la France et les Etats-Unis. Bruno Le Maire a d’ailleurs répondu, dans l’hémicycle, aux pressions des Etats-Unis et à leurs menaces de saisir l'Organisation mondiale du commerce (OMC). « A nos amis américains qui regrettent que la France mette en place une taxation nationale, je réponds que nos décisions sont libres et souveraines », a-t-il déclaré. La semaine dernière, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, avait appelé la France à renoncer à cette taxe au motif qu'elle aurait « un impact négatif sur les géants américains de la technologie et sur les citoyens français qui utilisent leurs services ».

Mots clés liés : Etats-Unis, France, taxe Gafa, Google, Amazon, Facebook, Apple, Mike Pompeo, Assemblée nationale, Bruno le Maire, économie, taxe

Image pour les réseaux sociaux :