Logo Usa-expat.tv
  Devenez Fan sur Facebook Suivez nous sur Twitter Abonnez-vous sur YouTubeMondissimo





 
 
Favoris et Partage

Donald Trump a décidé de tendre la main vers l’accord de Paris. Le président américain avait fait marche arrière en annonçant le retrait des Etats-Unis de cet accord de Paris l’été dernier, mais l’annonce de mercredi 10 janvier indique un éventuel retour des Etats-Unis dans l’accord de Paris sur le climat. Pour l’instant, aucun signe concret ne permet de confirmer cette information, mais Donald Trump a indiqué lors d’une conférence de presse que les Etats-Unis pourraient « en théorie y revenir ». « Comme toujours, ils ont conclu en mauvais accord», a-t-il déclaré, en référence à l’administration de son prédécesseur démocrate Barack Obama, dénonçant « un accord de Paris très injuste pour les Etats-Unis ». «Nous sommes un pays riche en gaz, en charbon et en pétrole et en beaucoup d’autres choses», a-t-il rappelé. L’accord était «mauvais pour nos entreprises», a insisté le président Donal Trump lors de cette conférence avec la Première ministre norvégienne Erna Solberg. L’accord de Paris indiquait que les Etats-Unis devaient réduire de 26% à 28% de leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025 par rapport à 2005.

 
Contenu de la vidéo : Donald Trump a décidé de tendre la main vers l’accord de Paris. Le président américain avait fait marche arrière en annonçant le retrait des Etats-Unis de cet accord de Paris l’été dernier, mais l’annonce de mercredi 10 janvier indique un éventuel retour des Etats-Unis dans l’accord de Paris sur le climat. Pour l’instant, aucun signe concret ne permet de confirmer cette information, mais Donald Trump a indiqué lors d’une conférence de presse que les Etats-Unis pourraient « en théorie y revenir ». « Comme toujours, ils ont conclu en mauvais accord», a-t-il déclaré, en référence à l’administration de son prédécesseur démocrate Barack Obama, dénonçant « un accord de Paris très injuste pour les Etats-Unis ». «Nous sommes un pays riche en gaz, en charbon et en pétrole et en beaucoup d’autres choses», a-t-il rappelé. L’accord était «mauvais pour nos entreprises», a insisté le président Donal Trump lors de cette conférence avec la Première ministre norvégienne Erna Solberg. L’accord de Paris indiquait que les Etats-Unis devaient réduire de 26% à 28% de leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025 par rapport à 2005.

Mots clés liés : accord de Paris, Donald Trump, climat, Barack Obama, réchauffement climatique, émissions de gaz à effet de serre, Paris, président américain

Image pour les réseaux sociaux :