Logo Usa-expat.tv
  Devenez Fan sur Facebook Suivez nous sur Twitter Abonnez-vous sur YouTubeMondissimo





 
 
Favoris et Partage

Comme l’annonce France24 dans ses colonnes, le projet de loi en faveur de l’alourdissement des sanctions contre la Russie, adopté mardi dernier aux Etats Unis par la Chambre des représentants, suscite de vive réactions tant à Paris, qu’à Berlin et à Bruxelles. En effet, Washington déciderait au travers de ces nouvelles mesures, de sanctionner des entreprises européennes comme le français Engie, les allemands Uniper (ex-EON) et Wintershall (BASF) qui travaillent sur des pipelines venant de Russie. Les sanctions pourraient également aller jusqu’à limiter leur accès aux banques américaines et les exclure des marchés publics aux États-Unis…une loi qui de fait, aurait un impact sur l'indépendance énergétique de l'UE et des conséquences politiques négatives possibles. La diplomatie française en la personne de Agnès Romatet porte-parole du Quai d'Orsay, dénonce la portée extraterritoriale de ce texte qui serait illicite au regard du droit international…Bien évidemment Moscou dénonce avec véhémence ce texte et menace d’y répondre fermement.

 
Contenu de la vidéo : Comme l’annonce France24 dans ses colonnes, le projet de loi en faveur de l’alourdissement des sanctions contre la Russie, adopté mardi dernier aux Etats Unis par la Chambre des représentants, suscite de vive réactions tant à Paris, qu’à Berlin et à Bruxelles. En effet, Washington déciderait au travers de ces nouvelles mesures, de sanctionner des entreprises européennes comme le français Engie, les allemands Uniper (ex-EON) et Wintershall (BASF) qui travaillent sur des pipelines venant de Russie. Les sanctions pourraient également aller jusqu’à limiter leur accès aux banques américaines et les exclure des marchés publics aux États-Unis…une loi qui de fait, aurait un impact sur l'indépendance énergétique de l'UE et des conséquences politiques négatives possibles.
La diplomatie française en la personne de Agnès Romatet porte-parole du Quai d'Orsay, dénonce la portée extraterritoriale de ce texte qui serait illicite au regard du droit international…Bien évidemment Moscou dénonce avec véhémence ce texte et menace d’y répondre fermement.

Mots clés liés : Russie, Etats Unis, Engie, Uniper, Wintershall, Agnès Romatet, Moscou, Washington, Berlin, Paris, Bruxelles

Image pour les réseaux sociaux :