Logo Usa-expat.tv
  Devenez Fan sur Facebook Suivez nous sur Twitter Abonnez-vous sur YouTubeMondissimo





 
 
Favoris et Partage

Ce n’est plus qu’une question de jours avant que l’annonce ne tombe. Ford envisage de licencier jusqu'à 20 000 salariés dans le monde, soit 10% de ses effectifs. Le numéro 2 américain de l'automobile entend économiser trois milliards de dollars dès cette année. En parallèle, Ford veut continuer à investir dans les nouvelles technologies malgré le ralentissement du marché automobile américain. Pour la première fois en sept ans, les ventes reculent aux Etats-Unis. Ford a en effet écoulé 7,2% de moins qu'en avril 2016. S’il n’est pour l’instant pas question de supprimer des emplois en Amérique du Nord, la France pourrait donc être concernée par cette réduction des effectifs. À Blanquefort (Gironde), l’entreprise emploie 930 personnes. Les ouvriers redoutent une fermeture de l'usine l'an prochain et ont déjà manifesté à plusieurs reprises cette année.

 
Contenu de la vidéo : Ce n’est plus qu’une question de jours avant que l’annonce ne tombe. Ford envisage de licencier jusqu'à 20 000 salariés dans le monde, soit 10% de ses effectifs. Le numéro 2 américain de l'automobile entend économiser trois milliards de dollars dès cette année. En parallèle, Ford veut continuer à investir dans les nouvelles technologies malgré le ralentissement du marché automobile américain.
Pour la première fois en sept ans, les ventes reculent aux Etats-Unis. Ford a en effet écoulé 7,2% de moins qu'en avril 2016.
S’il n’est pour l’instant pas question de supprimer des emplois en Amérique du Nord, la France pourrait donc être concernée par cette réduction des effectifs. À Blanquefort (Gironde), l’entreprise emploie 930 personnes. Les ouvriers redoutent une fermeture de l'usine l'an prochain et ont déjà manifesté à plusieurs reprises cette année.

Mots clés liés : Ford, France, USA, Etats-Unis, automobile, chômage, emploi, Blanquefort

Image pour les réseaux sociaux :