Logo Usa-expat.tv
  Devenez Fan sur Facebook Suivez nous sur Twitter Abonnez-vous sur YouTubeMondissimo





 
 
Favoris et Partage

Face à la Silicon Valley, la France veut résister. Lors d’un débat au Hub de Bpifrance mercredi 15 mars que rapporte le magazine Le Monde informatique, la principale question était de savoir si l’attrait des Français pour les Etats-Unis en général et le couple San Francisco / Silicon Valley reste une opportunité ou une menace pour la France. La question se posait il y a 20 ans, elle est encore d'actualité aujourd'hui même si l'Hexagone dispose sans doute aujourd'hui plus d'atouts qu’auparavant, indique le journal. « On a plein d'atouts, de codeurs et d'ingénieurs à l'intersection de la technologie et de l'art, du design », a expliqué à l'occasion ce débat Axelle Tessandier, fondatrice de l'agence de communication Axl Agency qui a séjourné 6 ans à San Francisco. « On a beaucoup de cartes à jouer en termes de culture et d'innovation. Je ne crois pas que l'on sera une nation innovante si on fait une génération de codeurs », a-t-elle signalé. En résumé, l’enjeu en France est désormais de prouver aux ingénieurs, informaticiens et datascentists qu’il est tout aussi intéressant de s’installer dans les villes françaises comme Lyon, Strasbourg, Reims, Lille, Nantes ou Toulouse que de partir pour la Silicon Valley.

 
Contenu de la vidéo : Face à la Silicon Valley, la France veut résister. Lors d’un débat au Hub de Bpifrance mercredi 15 mars que rapporte le magazine Le Monde informatique, la principale question était de savoir si l’attrait des Français pour les Etats-Unis en général et le couple San Francisco / Silicon Valley reste une opportunité ou une menace pour la France. La question se posait il y a 20 ans, elle est encore d'actualité aujourd'hui même si l'Hexagone dispose sans doute aujourd'hui plus d'atouts qu’auparavant, indique le journal. « On a plein d'atouts, de codeurs et d'ingénieurs à l'intersection de la technologie et de l'art, du design », a expliqué à l'occasion ce débat Axelle Tessandier, fondatrice de l'agence de communication Axl Agency qui a séjourné 6 ans à San Francisco. « On a beaucoup de cartes à jouer en termes de culture et d'innovation. Je ne crois pas que l'on sera une nation innovante si on fait une génération de codeurs », a-t-elle signalé. En résumé, l’enjeu en France est désormais de prouver aux ingénieurs, informaticiens et datascentists qu’il est tout aussi intéressant de s’installer dans les villes françaises comme Lyon, Strasbourg, Reims, Lille, Nantes ou Toulouse que de partir pour la Silicon Valley.

Mots clés liés : Silicon Valley, France, Etats-Unis, ingénieurs, technologie, culture, innovation, informaticiens, codeurs, San Francisco, enjeu, codeurs

Image pour les réseaux sociaux :