Logo Usa-expat.tv
  Devenez Fan sur Facebook Suivez nous sur Twitter Abonnez-vous sur YouTubeMondissimo





 
 
Favoris et Partage

Après l’incendie qui a ravagé le toit de la cathédrale Notre-Dame de Paris la semaine dernière, le journal Libération est revenu, au cours d’un entretien avec la docteure en sciences sociales et codirectrice du Philanthropy and Social Sciences Program, Anne Monier, sur la forte mobilisation américaine pour reconstruire l’édifice. « Contrairement à la France, la philanthropie américaine est très internationalisée », a déclaré l’experte. En effet, avec les 850 millions d’euros de dons récoltés pour la reconstruction de Notre-Dame en quelques jours, de nombreuses donations étrangères et notamment américaines ont également été promises. « Aux Etats-Unis, au contraire de la France, les chiffres montrent que les dons sont destinés principalement aux institutions d’élite (universités, institutions culturelles…). La philanthropie américaine est une philanthropie de masse et de grands donateurs », a précisé Mme Monier. En 2015, en France, 7,5 milliards d’euros de dons ont été enregistrés, d’après France Générosités alors qu’aux Etats-Unis, en comparaison, c’était 373 milliards de dollars, d’après Giving USA. L’une des raisons ? La déduction fiscale américaine est beaucoup plus importante qu’en France, puisqu’elle est de 100% du revenu imposable contre 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises en France.

 
Contenu de la vidéo : Après l’incendie qui a ravagé le toit de la cathédrale Notre-Dame de Paris la semaine dernière, le journal Libération est revenu, au cours d’un entretien avec la docteure en sciences sociales et codirectrice du Philanthropy and Social Sciences Program, Anne Monier, sur la forte mobilisation américaine pour reconstruire l’édifice. « Contrairement à la France, la philanthropie américaine est très internationalisée », a déclaré l’experte. En effet, avec les 850 millions d’euros de dons récoltés pour la reconstruction de Notre-Dame en quelques jours, de nombreuses donations étrangères et notamment américaines ont également été promises. « Aux Etats-Unis, au contraire de la France, les chiffres montrent que les dons sont destinés principalement aux institutions d’élite (universités, institutions culturelles…). La philanthropie américaine est une philanthropie de masse et de grands donateurs », a précisé Mme Monier. En 2015, en France, 7,5 milliards d’euros de dons ont été enregistrés, d’après France Générosités alors qu’aux Etats-Unis, en comparaison, c’était 373 milliards de dollars, d’après Giving USA. L’une des raisons ? La déduction fiscale américaine est beaucoup plus importante qu’en France, puisqu’elle est de 100% du revenu imposable contre 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises en France.

Mots clés liés : Etats-Unis, France, don, notre-dame de paris, incendie, cathédrale, défiscalisation, élite, philanthropie, Anne Monier

Image pour les réseaux sociaux :